Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salvador da Bahia de todos os Santos

par Lise&Gautier 4 Janvier 2015, 19:39 Brésil Bahia

 

Le voyage débute à Salvador, nous découvrons alors le berceau du Brésil, là où sont arrivés les Portugais, découvrant une baie gigantesque qu’ils décidèrent de nommer la baie de tous les saints. C’est ici que tout commence au XVIe s: y arrivaient les navires négriers chargés d’esclaves qui débarquaient enchainés en terre inconnue, arrachés à l’Afrique.

Salvador est la 3e ville du pays par sa population, et fut la 1ère capitale du Brésil jusqu’en 1763, elle est la ville la plus africaine du continent. On la surnomme d’ailleurs la Rome noire du Brésil, Rome pour le nombre impressionnant d’églises que compte la ville, (365, une pour chaque jours de l’année, dit-on), et noire car Salvador est aujourd’hui peuplée à 80% de descendant des anciens esclaves Africains. On retrouve donc dans la religion (le candomblé), la nourriture, la culture un mélange caractéristique entre origines Africaines et Portugaises qui font le charme de la région.

Basés dans le Pelourinho, centre historique de la ville, nous parcourons la ville à pieds. Plusieurs églises, un couvent, des musés,  mais surtout beaucoup de couleurs sur les façades des grandes demeures qui appartenaient aux riches seigneurs de sucre.

On se promène aussi un peu plus loin. On rejoint ainsi l’Eglise de Bonfim. Rien d’exceptionnel, si ce n’est que o Senhor de Bonfim est connu dans le Brésil entier.

 

Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos

Les petits rubans de couleur du même nom sont connus dans le monde entier et évoquent pour beaucoup le Brésil à l’étranger sans qu’on sache vraiment pourquoi. En vérité ces bracelets existent depuis plus de 200 ans et sont comme un porte-bonheur. Ils fontt référence aux miracles accomplis par le Senhor do Bonfim dans cette église qui plus tard a pris son nom. Elle n’est pas la plus belle mais elle est la plus connue de Bahia de par la fête du lavage des marches de Bonfim qui se répète tous les ans depuis 1754. Cette cérémonie est menée par les Bahianaises en mémoire de tous les esclaves qui se sont impliqués dans la naissance de la ville. (Vous pouvez chercher des photos de cette fête, elle a l’air magnifique).

Pour en revenir aux rubans, ils étaient à l’origine en soie. En en nouant un, il faut faire 3 vœux qui se réaliseront une fois le ruban libéré et déposé dans un cours d’eau. Il mesure exactement la distance di bras droit du Senhor do Bonfim représenté dans l’église.

Salvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos

On passe aussi une fin d’après-midi dans les nouveaux quartiers résidentiels, proches de la plage : Barra. Et on profite aussi des odeurs et du joyeux bordel ambient du Mercado São Joaquin.

Lise a déjà visité Salavador il y a 3 ans, mais selon elle les conditions, de tourisme en tout cas, y ont changé. Le Pelourinho, par exemple, est devenu un centre historique tranquille, où il fait bon se promener appareil photo au poing, le nez en l’air. Ça ne nous empêche pas de rester vigilants dans d’autres quartiers.

Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos

Noël approche, on décide de se retrouver dans un endroit plus calme, à l’abri du tourisme et de la foule. Un tour en van de près d’une heure (29 personnes dans une camionnette de 15 places), nous arrivons à Arembepe, petite bourgade sur le littoral Nord de Salvador. Plages, vagues, cocotiers, chalets Suisses, fruits de mer et nids de tortue… Un beau programme pour se détendre ! L’eau est chaude, la caïpirinha est glacée.

Le coucher de Soleil (vers 18h) - hormis le contexte un peut déconcertant: les fesses dans le sable et les feuilles de palmier se découpant au loin un soir de Réveillon de Noël - est certainement l'un des plus beaux auquel nous ayons assisté.

L'ambiance de Noël est tout à fait différente. Quasiment tous les restaus sont fermés et beaucoup de gens restent dans la rue, vide de décorations. Tout le monde se retrouve dans les rares bars et pizzarias ouverts. Oui, on a mangé une pizza et bu du coca le 24 au soir. Oui, on a rêvé du foie gras, des coquilles Saint-Jacques et du bon vin! Mais on se rattrape le 25 au midi avec un bon plat de fruits de mers!

On se souviendra du superbe char qui tournait dans le village, avec un Père Noël black faisant l'animation sur fond de musique funk. Au plus grand plaisir des enfants!

Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos
Salvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os SantosSalvador da Bahia de todos os Santos

commentaires

annso 05/01/2015 10:24

Que de bons souvenirs !!! Nostalgie...des bisous les loulous

Haut de page